Un nouvel article qui concerne un client fidèle : la Mutualité Française dont la fête du personnel se déroulait à Sélestat, aux Tanzmatten.

aperitif-fete-personnel-2018-MFA-(1)

DSC_4842La satisfaction de ma clientèle est au cœur de ma pratique photographique.

Je mets toujours un point d’honneur à cerner au mieux les attentes de mes commanditaires pour livrer des photos qui correspondent à leurs envies.

C’est sans doute une des raisons qui me permettent, année après année d’être fidèle au poste pour réaliser les photos des événements de la Mutualité Française Alsace, entre autres travaux photo que je réalise pour cette entreprise (des remises de médailles du travail, des photothèques, des portraits pour PLV : cliquez ici pour les autres sujets traités).

Au fil des ans, la grosse centaine de salarié me connait, m’accepte et se prête volontier au jeu des prises de vues.

Ils ont bien compris que je participais à la création de leurs souvenirs et que je valorisais ces moments importants dans la vie d’une entreprise qui consistent à s’amuser et à faire la fête entre collègues.

J’ai donc accepté de couvrir cet événement, et de faire ce que je sais faire de mieux : de belles photos de ce dont je suis témoin.

DSC_4229

Une fête du personnelle, plusieurs temps forts

Arrivé aux Tanzmatten en temps et en heure, je débute mon reportage par une paparazzade de participants au cours du vin d’honneur. Le décor et la soirée sont signés de l’agence événementielle Acte 5, que je connais bien depuis de très nombreuses années. Ils sont beaux (les décors, pas les salariés Acte 5… enfin les salariés Acte 5 ne sont pas moches… enfin, je m’embrouille) et je les valorise dans mes prises de vues.
Passé ce moment convivial de l’apéritif, les participants à la soirée sont invités à s’attabler. Le moment pour moi de faire le tour des tablées et de tirer le portrait des gens à table avec leurs collègues ou leurs conjoints. Deuxième travail photographique incontournable de la soirée.
Dernier temps fort : un karaoké live, organisé par le groupe Météor Hits, incontournable de la scène locale.
De nombreux salariés de l’entreprise pousseront la chansonnette, seuls, en duo ou en groupe.

DSC_4668

Un reportage varié et exigeant

DSC_4154Côté photo, il n’y a pas un, mais plusieurs reportages, et il me faut rester attentif toute la soirée et faire jouer mon expérience pour photographier et valoriser un maximum de convives en essayant de n’oublier personne.

Paparazzade, photos de groupes et photo scénique sont donc les disciplines que j’exerce en cette fin mai pour satisfaire mon commanditaire.

Évidemment, les participants au karaoké sont des sujets à ne pas rater. Ils sont sous le feu des projecteurs, ils donnent de la voix et il font partie intégrante de l’animation de la soirée.
Les projecteurs justement, que je n’ai pas eu la chance de photographier depuis quelques temps mais que j’ai souvent traités par le passé (jusqu’à exposer à Paris sur le sujet des musiciens Manouches).

Comme faire du vélo, photographier un spectacle ne s’oublie pas et je retrouve tout de suite mes automatismes. Je joue avec l’exposition et les lumières scéniques pour créer de super souvenirs de ces stars d’un soir.

Arrivés en bus, la plupart des convives quittera les lieux en même temps sur les coups de minuit.

J’immortalise les derniers chanteurs, et je regagne moi aussi mon domicile, les cartes mémoires pleines de plusieurs centaines de photos qui seront livrées deux jours plus tard pour être intégrées à la publication du journal interne de l’entreprise.

En voici un tout petit aperçu.