Reportage photo réalisé à l’occasion d’un stage de self défense organisé par Rapide Défense sur la thématique des armes Blanches. L’occasion de produire de la photo sportive

Photo sportive

Faire face à une agression à l’arme blanche : le but du stage Rapide Défense que je couvre en ce dimanche. Produire de la photo dynamique : le but de ma présence sur ce stage.

Tout juste rentré du Salon de la Photo dans la nuit, je me rends un dimanche matin au gymnase d’Oberhausbergen pour réaliser des photos d’un stage de self-défense organisé par Rapide Défense. Rapide Défense, un client dont j’ai déjà eu l’occasion de vous parler régulièrement cette année. Discipline mise au point par Vincent Roca, le Rapide Défense permet de mettre en pratique un certain nombre de gestes et de techniques simples pour se défendre en cas d’agression. C’est Rodolphe Jung, membre fondateur du Rapide Défense qui dispense ce stage « armes blanches », destiné à apprendre à bien réagir en cas d’agression au couteau.

Photo sportive

Gérer les contre-jours pour magnifier et embellir les prises de vues fait partie de mon savoir faire.

Photo sportive : technique, réactivité, matériel et savoir-faire

J’aime la photo sportive ! Ça bouge, ça claque, ça pète et ça défonce, ça déboîte… Bien entendu, il faut avoir un minimum de savoir-faire, un maximum d’acquis techniques et un matériel photo de pointe pour se dépatouiller avec un nombre de contraintes assez conséquent.

Je liste en vrac :

  • un gymnase qui propose une lumière artificielle peu flatteuse  – un gymnase qui propose une lumière artificielle peu flatteuse
  • de grandes baies vitrées qui créent des contre jour  – de grandes baies vitrées qui créent des contre jour
  • une gestuelle et des vitesses d’exécution assez rapides – une gestuelle et des vitesses d’exécution assez rapides
  • un nombre assez conséquent de participants dispersés qui mettent des coups et en prennent
  • un nombre assez conséquent de participants dispersés qui mettent des coups et en prennent
Photo sportive

Faire de beaux portraits des profs du jour fait aussi partie du cahier des charges.

La pratique de la photo sportive nécessite donc un matériel parfaitement adapté à ce type de conditions difficiles. Un auto-focus réactif, une gestion des valeurs ISO qui permet de travailler en faible lumière avec des vitesses d’obturation rapides et des objectifs lumineux permettant de travailler sur la profondeur de champ. Pour le reste, c’est au photographe d’être bon. Il faudra se placer au mieux. Savoir produire des cadrages dynamiques et valorisants, aller chercher du détail, gérer les écarts d’exposition et les contre jour pour en faire des alliés. Motivant pour moi. Le résultat est à la hauteur des exigences de mon client (et des miennes). Il sera livré de près de 600 images dès le jeudi. 2 jours de travail auront été nécessaire pour bosser proprement les photos ramenées suite à ce stage « armes blanches » qui m’a permis de produire de la photo sportive. Voici une petite sélection de 70 photos sur cette thématique de la photo sportive.