Nouveau match couvert au sommet du handball français avec la rencontre SAHBToulouse. Un match tendu jusqu’à la dernière seconde qui a vu la défaite des alsaciens de Sélestat. Défaite immortalisée à l’aide de mon nouvel outil de travail.

SAHB - Toulouse

Capitaine de l’équipe de France, Jérôme Fernandez a joué son meilleur handball face à Sélestat.

Cliquez pour consulter l’intégralité du reportage photo

Le match commence avec un discours des deux capitaines sur l’importance des arbitres, et le respect qui leur est dû.
Du beau monde sur le parquet avec des internationaux revenus médaillés des championnats d’Europe. Jérôme Fernandez et Valentin Porte ont fait le déplacement.
Côté violets, les absents sont encore nombreux et l’effectif intègre des jeunes issus du centre de formation. Et même Obrad Ivezic, qui tient pourtant son rôle dans les buts alsaciens est blessé au poignet, ce qui ne l’empêchera pas de réaliser un match plein avec 18 arrêts.

SAHB - Toulouse

Valentin Porte a eu du mal à se défaire de la défense rugueuse proposée par Sélestat

La première mi-temps débute de manière intense. Les deux équipes répondent présent, les enjeux ne sont pourtant pas les mêmes : Toulouse vise le haut du classement et Sélestat doit s’imposer pour se rassurer sur son maintien avant la fin de saison.
Deux joueurs tirent leur épingle du jeu côté sélestadien : Frédéric Beauregard est en jambe (10 réalisations sur l’ensemble du match) et Jordan François-Marie (6 buts) permettent à Sélestat de faire jeu égal avec Toulouse.
La mi-temps est atteinte avec un petit but d’avance pour Sélestat grâce à une dernière réalisation de François-Marie à 6 mètres : 13-12.

SAHB - Toulouse

Frédéric Beauregard auteur d’un excellent match…

SAHB – Toulouse : une deuxième mi-temps au bout du suspens

Le début de deuxième mi-temps est à l’avantage des visiteurs, mais Michal Salami remet les pendules à l’heure sur pénalty d’abord, puis avec de la réussite sur son aile.
C’est le moment pour les deux équipes d’échauffer leurs esprits sous les yeux des deux arbitres complètement dépassés par les évènements et du public qui ne se rappelle plus des beaux discours de début de rencontre sur les hommes en noir (en jaune, en l’occurrence). Arnaud Freppel score sur contre-attaque et se prend le bec avec Wesley Pardin : le déclenchement des embrouilles sous la bronca du public…

SAHB - Toulouse

Jordan François-Marie a tout donné pour faire pencher la balance du côté alsacien.

5 minutes avant la fin du match, Sélestat est porté par son public et compte toujours 2 buts d’avance.
Mais Jérôme Fernandez (14 buts au compteur) égalise à 1minute 45 du terme, puis Toulouse prend l’avantage par l’intermédiaire de Danjiel Andjelkovic.
Il reste 30 secondes de jeu lorsque Jordan François-Marie égalise. Mais sur le repli défensif Frédéric Beauregard sèche Pierrick Chelle et un pénalty est sifflé dans la confusion la plus totale. Djordje Pesic se retrouve au but en raison de la sortie d’Obrad Ivezic pour jouer le surnombre sur l’action précédente.
Jérôme Fernandez ne laisse aucune chance au « gardien »… Et le SAHB pose une réserve pour faute technique d’arbitrage sur cette dernière action.

SAHB - Toulouse

Un petit tirage de maillot ?

Le point de vue du photographe

J’avais raté les 2 derniers matchs et je revenais avec plaisir au CSI. Plaisir doublé par l’acquisition d’un nouveau matériel : un Nikon D4s flambant neuf accompagné de ses optiques dédiées dont un 70-200mm que j’attendais de mettre sous le feu.
Le verdict est bluffant : je produisais de bonnes images jusque là avec un Nikon D300s qui m’a toujours apporté satisfaction (brave compagnon !). Je produis maintenant des images d’une qualité réellement bluffante… Monté à 8000 Iso, l’objectif est ouvert à 3,5 et me permet des déclenchements au 2000è. Le flou de bouger est donc inexistant, et le piqué du 70-200mm est incroyable.
Le bruit est inexistant malgré les 8000 Iso.
Le test du terrain de sport est donc tout à fait concluant pour le Nikon D4s qui produit des Jpeg d’une qualité folle sans aucun bruit. Chouette et de bonne augure pour le reste de mon travail…

SAHB - Toulouse

Improvisé gardien, Djordje Pesic n’y pourra rien sur le dernier penalty de Jérôme Fernandez…

Cliquez pour consulter l’intégralité du reportage photo