RSS strasbourg photo gplus strasbourg photo viadeo strasbourg photo

Strasbourg photo s’affiche en grand sur la Maison du Bâtiment

Réalisées en automne 2013, les photos que j’ai fournies pour les Dernières Nouvelles d’Alsace dans le cadre de leur nouvelle campagne de communication se sont vues afficher en grand, très grand, énorme sur le plus grand panneau d’affichage de Strasbourg : la Maison du Bâtiment.

Maison du Bâtiment

La campagne de communication des Dernières Nouvelles d’Alsace pour laquelle j’ai fourni des photos se retrouve affichée en très très très grand à Strasbourg

DNA

Déclinaison de la campagne de com des DNA en affichage sur de multiples supports.

Si vous êtes passés dans le quartier de l’ancienne Maison du Bâtiment, vous l’avez probablement vue.
Si vous avez emprunté l’autoroute A35 probablement aussi.
Vu quoi ?
La gigantesque affiche de la dernière campagne de communication des Dernières Nouvelles d’Alsace pour laquelle j’ai œuvré
(consultez l’article de novembre 2013).

L’immeuble de la Maison du Bâtiment fait aujourd’hui office de squat, de lieu d’éclate pour adolescents en mal d’urbex, et de spot photo incontournable sur la ville de Strasbourg (pour peu qu’on prenne le risque d’outrepasser l’interdiction de pénétrer dans les lieux et de se mettre hors la loi – impossible pour un photographe établi et en règle).

Il sert aussi surtout de panneau d’affichage géant pour tous les annonceurs de la ville et de la région.

À l’occasion de l’affichage du visuel de la campagne de communication des DNA, mon travail se retrouve donc affiché en géant et je ne pouvais manquer d’en parler et de le photographier.

40 millions de Pixels ? Pourquoi faire ?

Maison du Bâtiment

L’ancienne Maison du Bâtiment à Strasbourg est aujourd’hui un support géant pour campagne d’affichage. Avec ce travail photo, je démontre qu’il n’y a pas besoin de matériel photo à 40millions de Pixels pour produire des images exploitables pour ce type de campagne.

La demande photo des DNA concernait des photos de rouleaux papier : des images de bonne définition et de bonne qualité étaient nécessaires pour que les services puissent faire le montage de la publicité en interne.
Je dispose d’un excellent matériel photo qui m’a toujours apporté satisfaction, qui date du début des années 2010. De de ce fait, je n’affiche pas 40 millions de Pixels au compteur.
Même si l’intérêt de ce type de matériel est certain dans le cadre de la reproduction de photos en très grand, je démontre aujourd’hui qu’il n’est pas réellement nécessaire et que la course à l’armement est surtout une course à l’enrichissement des fabricants de matériel photo.
Il m’arrive souvent d’être sur un événement en compagnie de photographes pros qui utilisent un matériel fourni par leur employeur, ou d’amateur mieux équipés que moi. Il est certain qu’utiliser un matériel dernier cri est toujours appréciable, mais l’important reste l’image et ce qu’on en fait.
Et surtout, le photographe indépendant paye son matériel de sa poche avec les sources de revenu de son activité photo. Pas en utilisant le 13è mois de son emploi réel, ni l’argent de poche de sa grand-mère, ou un matériel renouvelé par l’agence de presse qui l’emploie… Après les dépenses courantes de la vie, les charges et cotisations sociales et les impôts, le photographe qui a bien travaillé met de côté une somme qui lui permettra de renouveler son équipement au bout de quelques années.
En attendant, il travaille avec un matériel qu’il sait utiliser au maximum de ses possibilités, et qui donne satisfaction.
Et en ce domaine, les photos réalisées dans le cadre de cette campagne de publicité, l’infographie à laquelle elles ont été intégrées, et les différents supports d’affichage démontrent que les arguments de vente des fabricants photo sont à prendre avec des pincettes… Sauf si on aime renouveler son matériel fréquemment en se faisant plumer de quelques dizaines de milliers d’euros à chaque fois.

Laisser un commentaire