Depuis 2016, je réponds régulièrement aux demandes de l’association Rapide Défense 67. Une nouvelle fois, je réalise un reportage photo self défense.

Reportage photo Self Défense

Vincent Roca à la manœuvre. Le fondateur du Rapide Défense, technique de Self Défense enseignée au RAID, dans le milieu carcéral, etc… détaille des techniques pragmatiques qui permettent de faire face à une arme blanche.

La réalisation de reportage photo self défense pour les pratiquants des techniques développées par Vincent Roca et les siens à travers le Rapide Défense devient donc une habitude plutôt plaisante pour moi puisqu’elle me permet de m’exprimer dans ma discipline de prédilection : le reportage photo, et dans le domaine le plus excitant pour moi, le sport.

RD-Roca-2018-(30)

Apprendre à se protéger des coups pour les participants. Saisir des attitudes et produire des photos qui claquent pour le photographe.

Des photos de claques qui claquent pour un reportage photo self défense qui dépote

Photographier le sport permet en effet de produire des images dynamiques, pleines de spontanéité, de beaux gestes et d’attitudes photogéniques.
Exigeante discipline, la photo sportive permet de produire parmi les images les plus intéressantes, pour peu qu’elle soit correctement réalisées.
Elle demandera des aptitudes d’observation, d’attention, d’endurance, et l’utilisation d’un matériel photographique pointu.
La photo de sport demande un grand savoir-faire et une maîtrise complète des notions de base que sont la netteté, la lumière, le cadrage, la profondeur de champ et la vitesse d’obturation.
La photo de sport est une photo d’action, qui demande un grand bagage technique pour n’avoir à se concentrer que sur les attitudes des sportifs dans leur pratique.

RD-Roca-2018-(103)

Le rapide défense propose un éventail de techniques concrètes, pragmatiques et efficaces qui permettent de faire face à de nombreuses situations d’agression.

Un cahier des charges rempli

Les demandes de Rapide Défense sont simples et concrètes : il faut valoriser les gestes, les participants, les intervenants. Habitués de mon travail, ils savent qu’ils obtiendront de belles images.
Je suis malgré tout guidé pour combler des besoins plus spécifiques, qui dépassent le cadre strict de l’esthétique photographique à laquelle je suis attaché et que j’ai l’habitude de produire.
Près de 800 photos seront livrées au terme de ces 2 heures de prises de vues et de 3 jours de traitement.
En voici une soixantaine.

3…2…1… Contactez-moi !