Depuis 2014, je dispense des cours photo à Strasbourg pour Graine de Photographe. L’organisme de formation, coup de cœur de Yann Arthus Bertrand propose des stages à Paris et en région.

« Tu fais quoi le week end 11 au 13 novembre ? Si tu veux, tu peux venir nous filer un coup de main sur le stand Graine de Photographe au Salon de la Photo à Paris ».
Quand Dom Llorens, co-fondateur de Graine de Photographe et ancien assistant de Yann Arthus Bertrand me fait cette proposition, je saute sur l’occasion.
Plusieurs raisons me motivent à faire le trajet. La principale est que je n’ai pas vu mes collègues parisiens depuis trop longtemps, et que c’est une bonne occasion de dépasser le cadre des nombreuses conversations téléphoniques et autres mails.
L’autre raison, c’est que je ne connais pas certains de mes petits copains photographes formateurs des autres régions de France.
La dernière raison, c’est que je n’ai jamais mis les pieds au Salon de la Photo à Paris et que je suis curieux de voir à quoi peut ressembler la grand’messe de la photo à Paris…

Graine de Photographe

La dream team Graine de Photographe au Salon de la Photo de Paris 2016. De gauche à droite : Patrick Boehler, Pidz, Olivier Schmitt, Clément Darasse, Dom Llorens, Marc Lavaud, Julie Deckner, William Dupuy, Pauline Lambert, Ilan Dehe, Aude et Myriam Tirler

label-ekomi

Les retours des élèves sur nos cours sont toujours super positifs : 95,63% d’avis favorables.

Parti très tôt le vendredi matin de Strasbourg, j’arrive à la capitale à temps pour m’engouffrer dans le métro et sortir Porte de Versailles au Parc des Expos de Paris ou se tient le Salon.
J’arrive juste à l’heure de l’ouverture du salon, et je rejoins mes compères sur le stand Graine de Photographe. Un rapide brief, un petit café, et me voilà prêt pour 2 jours intenses de discussions, d’échanges, et de commerce.
L’expérience est riche, le contact avec le public excellent, les copains photographes que je ne connaissais pas sont très sympas. Et ça me fait plaisir de revoir les autres. Beaucoup de monde passe sur le stand pendant ces deux jours, qui passent à une vitesse folle.
Les retours sont super positifs avec les gens qui viennent nous voir, mais il ne fallait pas être devin pour le savoir : Graine de Photographe propose des formules de cours, des enseignants et des tarifs franchement sympas. Rares sont les déçus, en témoigne la note de 4,6/5 sur le label Ekomi qui traduisent les 95,63% d’avis favorables.
Nous proposons des remises spéciales au moment du salon, ce qui convainc pas mal d’indécis, et réjouit ceux qui connaissent déjà la structure. La proximité des fêtes de Noël permet aussi aux gens d’offrir des cours à tarif préférentiel.
Une bouffe sympa le vendredi soir, une nuit à l’hôtel en face du Parc des Expos, et je re-attaque la journée sur le même modèle que la précédente.
19h, le salon ferme, je fais la bise à tout le monde et je saute dans un métro pour attraper un TGV.
J’ai pris une petite demi-heure pour faire le tour rapide du salon avant la fermeture. Rien de particulièrement transcendant, le salon s’adresse plus au grand public qu’aux pros…
Une courte nuit de sommeil, et j’enchaine sur un reportage photo sportif.