RSS strasbourg photo gplus strasbourg photo viadeo strasbourg photo

Quel appareil photo pour quel usage?


« J’ai un capteur de 38 Mpixels et un 50mm f1,8. Mais je ne comprends pas pourquoi je n’arrive pas à faire des photos nettes de mon gamin quand il joue au foot le samedi »

Source www.nikon.fr

Constatation : la photographie est la maîtrise d’une technique qui repose sur du matériel. Je rencontre beaucoup de personnes passionnées d’images, et de photo qui ont un jour fait chauffer leur carte bleue pour s’offrir un petit bijou de technologie afin d’immortaliser les moments heureux de leur vie. Et beaucoup ont été déçus lors de l’utilisation de leur matériel de se rendre compte qu’au delà de la somme dépensée, il existe des règles techniques qu’on ne peut pas omettre pour faire de bonnes images. Surtout dans des situations particulières.
Cet article est toujours bon à lire si vous n’attendiez pas Noël pour vous faire une opinion sur la réelle utilité des différentes gammes de matériel.
Alors? Quel appareil photo pour quel usage? Essayons d’y voir plus clair.

VOUS VOULEZ FAIRE DU REPORTAGE
Votre matériel se doit d’être fiable et polyvalent!
En terme de fiabilité, votre appareil devra être bon dans les différentes mesures (exposition, autofocus)
Pour ce qui concerne la polyvalence : vous devrez privilégier une large palette focale et de bons accessoires (batteries, et flash). Si vous n’avez pas les moyens de vous offrir plusieurs objectifs, utilisez un ultra-zoom, type 18-200mm. Il a l’avantage d’éviter de changer d’optique à tout bout de champ (et de rater un moment important ou de mettre de la poussière sur le capteur. Il a l’inconvénient d’être moyen en tout, mais bon en rien.
On choisira donc un reflex « expert » (à petit capteur : APS-C ou à capteur plein format) avec une cadence d’autofocus rapide et un objectif stabilisé. On oubliera son bridge à super télézoom qui déclenchera au moment ou l’action sera passée.
N’hésitez pas à économiser pour vous payer un vrai bon flash aussi. Son importance est énorme, même l’été en plein soleil (pour déboucher les ombres et uniformiser l’éclairage). Évidemment, les plages dynamiques des appareils photos récents ont fait de beaux progrès. Mais un flash dans le sac est essentiel.

VOUS VOULEZ FAIRE DE LA PHOTO ANIMALIÈRE
L’emploi d’un reflex est une nouvelle fois pratiquement obligatoire. Un réel avantage aux modèles à petit capteur APS-C : leur conversion de focale permet de faire d’un 70-300mm un 105-400mm… Un reflex expert sera un vrai + notamment pour les performances de l’autofocus. Choisissez aussi l’objectif en conséquence : la cadence d’autofocus est primordiale.
En matière d’objectif on se dirigera naturellement vers des focales longues du type 55-200mm. Et c’est encore un peu court pour de l’animalier…

VOUS VOULEZ FAIRE DU PAYSAGE
Il vous faudra un matériel permettant de faire des images de grande qualité.
Inutile d’avoir des objectifs dotés d’un autofocus hyper performant.
Mais un quadrillage pour contrôler l’horizon dans son viseur, un bon trépied et un pare soleil sont des outils indispensables.
Le boitier est effectivement important. Mais on se concentrera sur de bons objectifs et des focales courtes permettant de cadrer large.
Une erreur à ne pas commettre : dépenser tout son budget dans un très bon boitier et se contenter du 18-55 fourni de base.

VOUS VOULEZ FAIRE DU PORTRAIT
Que voulez vous réaliser? Des gros plans volés? Des portraits en studio à l’éclairage travaillé?
Le choix de matériel sera différent en fonction des photos à réaliser. Mais des règles communes permettent d’orienter un choix.
On oubliera à nouveau son bridge dans le placard…
Par contre, pour les petits capteurs (APS-C) : entre un reflex d’entrée de gamme et un modèle expert, la différence au niveau du portrait n’est plus si flagrante.
Si vous souhaitez réellement monter en qualité, il faudra vous diriger vers des boitiers à grands capteurs dits : « plein formats », « full frame » ou « 24*36 ». Le budget sera conséquent et on choisira d’associer un tel appareil à une focale fixe du type 85mm f1.8, ou 1.4.
Sur un reflex à petit capteur, on choisira un 50mm f1.4 ou un 40mm macro.
Ca, c’est pour la règle… Qui dit surtout de ne pas se servir d’un grand angle.
Choisissez une focale longue.
Bien entendu, si vous voulez ne voulez pas un résultat dégueulasse, vous évitez de mettre votre sélecteur sur « AUTOMATIQUE » en privilégiant votre flash intégré.
Les lumières indirectes sont à privilégier, et vous aurez de bons résultats en déportant votre flash cobra ou en utilisant une (ou plusieurs) sources complémentaire.


VOUS VOULEZ FAIRE DE LA MACRO PHOTO
Forme photographique démocratisée avec l’arrivée du numérique, la macro photo peut permettre à votre petit compact de sortir son épingle du jeu. Bien évidemment, rien ne remplacera un œil pro maîtrisant les flashs annulaires mais la visée sur l’écran arrière et la zone de mise au point minimale très courte pour certains modèles APN de poche en font un compagnon intéressant pour ce type de photo.
Bien entendu, si vous avez la chance de disposer d’un 13è mois de rémunération, vous préférerez un boitier avec un mode live view (qui évitera les positions inconfortables pour la prise de vue) et une focale fixe macro du type 105mm, f:2.8 ou 180mm f:3.5.

VOUS VOULEZ FAIRE DE LA PHOTO DE MODE
Sans parler de l’appareil photo, il vous faudra un styliste, un maquilleur, un coiffeur, un modèle, et des éclairages de studio performants.
Une fois ,ces évidences intégrées, digérées, budgétisées et maîtrisées, on se dirigera au minimum vers un boitier à capteur 24*36. Le nec + ultra sera bien entendu un appareil moyen format.
Un objectif transstandard type 24-70 f:2.8 sera très bon, mais utiliser des objectifs type 70-200 f:2.8 est tout aussi bien. Tout dépendra en fait de l’espace dont vous disposez et du recul que vous pourrez utiliser.

VOUS VOULEZ FAIRE DE LA PHOTO DE SPECTACLE
Le paramètre le plus important à prendre en compte : la sensibilité de votre capteur. Il faudra pouvoir monter dans les ISO… A ce niveau, il faut bien avouer que les reflex grand capteur (24*36) sont les plus performants. Mais on s’en sort parfaitement bien avec un reflex APS-C expert.
En matière d’optique, il faudra une nouvelle fois compter sur un zoom proposant des focales élevées, du type 70-300mm ou 55-200mm. Mais l’utilisation d’un grand angle pour varier un peu ses prises de vues s’avère pertinent. Mon conseil : ne pas hésiter à prendre un ultra-zoom 18-200mm, même s’il n’ouvre pas à f:1.8… Soyez patient, un spectacle se déroule souvent dans la pénombre mais AVEC DE LA LUMIÈRE. Soyez observateur et sachez vous placer correctement pour tirer parti des jeux de lumière.


VOUS VOULEZ FAIRE DE LA PHOTO D’ARCHITECTURE
Pour réussir ce type d’images, il faut une approche technique pointue pour un résultat souvent peu spectaculaire. Au niveau du matériel, le quadrillage dans le verre de visée est un + non négligeable, même si l’utilisation souvent obligatoire de grands angulaires engendre des déformations (surtout si on utilise un objectif moyen de gamme). Le post-traitement sera souvent incontournable, pour redresser les perspectives (ne pas cadrer trop large dans ce cas), voir pour assembler des images.
Le nec plus ultra, si vous avez les moyens, sera l’utilisation d’une chambre ou d’un objectif à décentrement.

 

VOUS VOULEZ FAIRE DE LA PHOTO DE NUIT
Un trépied pour commencer… Pour réaliser des vues parfaites d’un point de vue purement technique.
Mais vous pourrez aussi vouloir proposer des ambiances, ou des images bougées…
En ce qui concerne le boitier, tous les reflex seront performants sur trépied, pour peu que vous décidiez de sortir de ce mode « Auto » qui monopolise le sélecteur de votre appareil depuis si longtemps.
A l’inverse, on oubliera une nouvelle fois son bridge dans le placard.
Un objectif type zoom 24-105mm ou une focale fixe lumineuse seront de bons compagnons.

 

VOUS VOULEZ FAIRE DE LA PHOTO DE NU
Comme pour la photo de mode, la photo de nu requiert de connaître parfaitement son matériel pour s’adapter à ses envies. Un reflex, avec le meilleur viseur possible s’impose donc!
Le mieux sera donc un appareil muni d’un grand capteur.
Mais un reflex APS-C expert muni d’un 18-50mm sera un bon choix pour débuter.
L’utilisation de focales fixes type 35mm ou 85mm s’avère être un bon choix.
Les objectifs avec le + de piqué ne sont pas forcément les meilleurs pour ce type de photo : les imperfections devront faire l’objet d’un traitement à postériori…

VOUS VOULEZ FAIRE DE LA PHOTO DE SPORT
Un domaine qui se rapproche de la photo animalière : vous voulez être au plus près de l’action.
Il vous faut un boitier capable d’enregistrer de longues rafales, un autofocus en continu performant, et un téléobjectif lumineux de préférence. L’erreur à ne pas commettre : se munir d’un zoom type 200-500mm dont la motorisation autofocus serait trop lente.
Préférez l’utilisation d’un flash si vous pouvez le faire pour figer le mouvement et oubliez les appareils reflex d’entrée de gamme pour vous rabattre au MINIMUM sur un boitier expert…


  1. Merci pour cet article.
    J’ai envie de me remettre à la photo.A une époque je faisais du tirage N&B …
    Bien que je sois toujours persuadée que le film est plus beau que le digital sur papier, j’ai décidée de me lancer dans le numérique.
    Ce qui m’intéresse en fait c’est le reportage.
    Et justement avant de me lancer dans de grands frais, j’ai acheté du matos d’occasion. Pour une centaine d’euros,
    Un Nikon 3100 (a psc) et un Nikon 55 200 .
    Je regrette de ne pas avoir lu votre article avant, j’aurais acheté un 18 200.
    Je veux aussi fait de la photo de scène, et des portraits. Il faudra donc que j’investisse dans un autre objectif..mais lequel….:)
    Sinon je suis….chanteuse…
    Merci

    • Merci pour votre commentaire.
      Cet article est un tout petit peu vieux, et si certains grands principes sont vrais, beaucoup de choses ont changé.
      Dans ma manière de travailler, déjà. Exit le 18-200 sur APS-C, je suis passé au plein format depuis longtemps. La plage focale est pour autant toujours large et c’est très important.
      Couvrir d’un champs large jusqu’à pouvoir aller chercher du détail est important suivant ce que vous souhaitez exprimer.
      Pour votre cas précis, je dirai qu’il vous manque de quoi couvrir le champs larges : un 18-55 de bonne facture serait donc relativement judicieux pour pouvoir traiter un maximum de sujets sans subir la longueur de votre focale.

      ps : le film est maintenant qualitativement LOIN derrière le digital. Très loin… Très, très loin.

Laisser un commentaire